La Bourgeoisie de Saint-Gingolph

La Bourgeoisie de Saint-Gingolph est une société très ancienne, dont la création remonte au XVII ème siècle.

Pour découvrir l’origine de cette Société Bourgeoisiale de Saint-Gingolph, il faut remonter au XIII ème siècle. A cette époque, le Comte de Savoie avait la propriété des forêts avoisinant le village. Par un acte de donation daté de 1285, Amédée V en céda une partie à Evian, l’autre partie à la Tour-de-Peilz (Vevey), pour récompenser ces deux villes de leur dévouement et de leurs services pendant les guerres du XIII ème siècle.

Cette donation fut subie, mais ne fut jamais acceptée par les habitants de Saint-Gingolph, qui considéraient qu’ils étaient chez eux dans ces bois (dits les « Bois de Brêt »), et continuaient à y couper du bois et y faire pâturer leurs chèvres, tant sur la partie attribuée à Vevey que sur celle donnée à Evian. Il s’ensuivit, pendant trois siècles et demi, des tiraillements et des conflits de toutes sortes entre Saint-Gingolph et ces deux villes, interrompus par des procès dont les sentences ne seront pas respectées. Pour mettre fin à tant de chicanes réciproques, qui, au XVII ème siècle, ne faisaient qu’empirer, l’Abbé d’Abondance décida un groupe d’habitants de Saint-Gingolph à acquérir la partie des bois qui revenait à Evian, allant même jusqu’à leur avancer 2 000 florins pour les encourager; en 1620, d’autres habitants: se rallièrent à ce point de vue, et 200 foyers se cotisèrent la même année pour parfaire la somme (7000 florins). Quelques années plus tard, les relations entre Saint-Gingolph et Vevey étant demeurées les mêmes et les habitants de Vevey ne pouvant jouir en tranquillité de leur bien, ces derniers résolurent d’imiter Evian. La vente eut lieu le 29 décembre 1636 pour le prix de 4000 florins, monnaie de Berne, et de 8 pistoles pour les épingles. Saint-Gingolph était ainsi maître chez lui et voyait enfin s’éteindre les restrictions issues de la donation de 1285.

[vc_separator color="custom" style="dotted" border_width="3" accent_color="#97c034"]

Comité français

  • Président : Claude DERIVAZ
  • Secrétaire :
  • Trésorier :
  • Membre :
  • Membre :

Comité suisse (2013-2017)

  • Président : Philippe BÉNET
  • Vice-président : Vincent CACHAT
  • Secrétaire : Anny RICHARD
  • Membre : Denise BURNET
  • Membre : Jean-Luc BORCARD
  • Membre : Daniel FORNAY
[vc_separator color="custom" style="dotted" border_width="3" accent_color="#97c034"]

La Bourgeoisie de Saint-Gingolph en images…