Petite bourgade sur la rive sud du Léman, Saint-Gingolph se situe à la frontière franco-suisse. Ses habitants, les Gingolais, vous acceuillent à bras ouverts !

À 20 minutes des villes d’Évian-les-Bains, de Monthey et de Montreux, le village est accessible par la route, le chemin de fer ou le bateau.

Construit sur les rives du torrent frontière de la Morge, Saint-Gingolph est adossé à de majestueuses montagnes, le Grammont et le Blanchard. Sur ses hauts se trouvent notamment les villages du Frenay (CH) et de Novel (F), très prisés en toutes saisons pour leurs forêts et leurs clairières. Le Grammont, la Dent-d’Oche et les Cornettes de Bise s’élèvent à plus de 2’000 m. La Dent du Vélan, sommet de la commune suisse, culmine quant à lui à 2’058 m.

Saint-Gingolph est le point de départ officiel de deux itinéraires majeurs : le célèbre sentier de grande randonnée GR®5, qui relie le lac Léman à la mer Méditerranée grâce à un splendide parcours de près de 620 km à travers les Alpes, et la ViaRhôna, itinéraire cyclable de 815 km jusqu’aux terres salées de Camargue.

Saint-Gingolph est sans conteste un lieu d’exception pour les promenades, qui offrent de superbes points de vue sur le Lac Léman. Le village compte près de 40 km de sentiers balisés à découvrir à pied ou en VTT, ainsi que des sentiers raquettes pour les randonnées hivernales. Les lacs de Tanay, de Lovenex, de Darbon, le tour de la Dent d’Oche et le tour de la Dent du Vélan sont les sites les plus appréciés.

Avec son littoral de 8 km, St-Gingolph possède la plus longue rive bordant le Léman. Le littoral est jalonné de trois plages de Saint-Gingolph jusqu’à Bret. Aux portes du village, côté suisse, la présence d’une fontaine en forme de barque lémanique appelle à déguster l’eau minérale curative des Serves, dont la source était déjà connue des Romains.

À Saint-Gingolph, nous avons notre propre langage ! Par exemple, on ne dit pas que quelque chose est de travers, mais « de traviole » ! De même qu’une femme un peu bavarde devient chez nous une « borote ». Nous vous proposons de découvrir, ou redécouvrir, ces mots dans le recueil établi par Paul Zumthor, professeur à la faculté des lettres de l’Université d’Amsterdam, en 1962.