Les 80 ans des évènements de juillet 1944 restent pour nous toutes et tous, habitants et amis de Saint-Gingolph, le souvenir de l’effroi vécu par toute notre communauté et qui entre encore aujourd’hui en résonnance avec tous les drames humains que vivent les victimes civiles et innocentes des conflits armés qui ravagent notre monde.

Le 23 juillet 1944, Saint-Gingolph est né comme village franco-suisse symbole de la fraternité entre nos communautés nationales. Jusqu’à ce drame, les gingolais s’accommodaient de la frontière, ne se souciaient guère de ce trait qui sépare sur le papier bien plus que dans nos vies notre unique village. La guerre et la prise en main de la douane par les occupants italiens puis allemands montrera, comme rarement dans la longue histoire de notre village, combien une frontière peut être lourde de sens et peser sur la vie de populations civiles, dans une Europe dévastée par la guerre et la barbarie nazie.

Le 23 juillet 1944, Saint-Gingolph, petit village du bout du Lac est devenu pleinement franco-suisse. Sauvés pour l’immense majorité des villageois de France qui trouvèrent refuge chez leurs frères et soeurs de l’autre rive, jusqu’à Monthey, Montreux ou Genève. Protégés à l’image du patrimoine commun de notre église, des quelques bâtisses et du bas du village épargnés des flammes grâce à l’intervention du Président de la Commune suisse. Mais aussi lâchement assassinées pour les six personnes dont notre Curé restées en rive gauche, six fusillés martyres innocents. Marqués à jamais par les stigmates des dizaines de maisons incendiées et toute la mémoire matérielle d’une moitié de village lémanique partie en fumée.

Le 23 juillet 1944, Saint-Gingolph a souffert au plus profond de l’âme de tous ses habitants parce qu’il était français et suisse. Il a permis de voir la solidarité et l’humanité triompher parce qu’il était suisse et français. C’est notre mémoire tragique et belle que nous commémorons pour la 80e année.

Géraldine Pflieger
Maire de Saint-Gingolph


samedi 20 et dimanche 21 juillet 2024

Exposition temporaire « 1944 dans la presse »
Espace Mémoriel de la Tragédie de Saint-Gingolph

Vente du « Résistant », pain à la croix de Lorraine
Boulangerie de Saint-Gingolph
Les bénéfices des ventes seront reversées aux œuvres de mémoire et d’anciens combattants

Programme du lundi 22 juillet 2024

18h30
Cérémonie au cimetière de Saint-Gingolph
Hommage aux victimes et héros des évènements de 1944

18h45
Ouverture des portes

19h30
Concert du Chœur de l’Armée française
Espace.s Horizons Lémaniques – Entrée libre, chapeau à la sortie

21h00
Verrée offerte par les communes de Saint-Gingolph

Programme du mardi 23 juillet 2024

dès 08h00
Accueil en mairie de Saint-Gingolph France
Café-croissant

09h00
Début de l’itinérance mémorielle vers les quatre monuments commémoratifs :
• monument de Jean Moulin
• plaque commémorative des combats du 22 juillet 1944, rue Nationale
• monument de l’Abbé Rossillon, rue Nationale
• monument des Fusillés, rue du 23 juillet 1944

10h30
Cérémonie officielle sur la place Charles de Gaulle

12h00
Vin d’honneur offert par les communes de Saint-Gingolph
au bord du lac